Logo

Nouvelles

Nouvelle

Vieux moulin à faucher pour marquer un passé récent

11 août 2017

Le patrimoine agricole occupe une place importante dans l'histoire de Sainte-Anne-des-Plaines. En 2014, lors de leur passage, les juges des Fleurons avaient d'ailleurs beaucoup apprécié la mise en valeur de ce thème, notamment par la présence du tracteur antique devant la Grange Chaumont. Dans la même veine, des voisins de la 1re Avenue viennent d'offrir à la Ville un vieux moulin à faucher pour chevaux. Il trône désormais à l'entrée sud de la ville, sur le bord de la route 335.

Cette machine, un McCormick No 6 sur roues de fer, a été offerte par M. Robert Côté. Manon et Paul Labelle l'ont sablée, restaurée et peinturée. La Ville a même réussi à se procurer à très bon prix un timon pour chevaux avec un « eyehook » récupéré chez un passionné de la machinerie à chevaux de Mirabel. Avec ses équipements, la famille Charbonneau a participé au transport et à la fixation de la machine sur la plaque de béton qui servait à l'abribus installé devant la SAQ et qui a été récupérée par le Service des travaux publics.

« C'est une variation sur un même thème. Avec notre immense plaine agricole, nous voulons marquer notre caractère rural et unique dans un environnement urbain afin de nous rappeler de nos racines. Je tiens à remercier sincèrement tous ceux qui ont contribué gracieusement à cette nouvelle addition au mobilier urbain », a déclaré le maire Guy Charbonneau.

Si les juges des Fleurons continuent d'apprécier cette thématique, il est à parier qu'au fil des prochaines années, l'on verra d'autres vestiges d'une époque pas si lointaine refaire surface et trouver leur place en des points stratégiques de notre territoire.

Nouvelles récentes